Mutuelle, Santé

La psychomotricité : tout savoir

La psychomotricité : tout savoir

La psychomotricité : définition

La psychomotricité est une méthode thérapeutique destinée à tous qui consiste à dépister, accompagner et rééduquer les personnes souffrant de problème moteur, comportementale, relationnel ou émotionnel qui en fait donc une thérapie à méditation corporelle.

On étudie donc la corrélation entre le plan mental et physique en prenant en compte la perception des patients pour observer comment les réactions se manifestent.

La psychomotricité adopte une approche globale centrée sur la personne pour qu’elle puisse retrouver une meilleure harmonie avec son corps aussi bien sur le plan physique que mental.

Elle permet de développer l’autonomie et la capacité à gérer ses emotion, la confiance en soi même et envers autrui mais aussi globalement toutes les compétences sociales qu’une personne peut avoir. Sans oublier bien sûr l’amélioration des capacités motrices.

Cette méthode permet de stimuler les ressources d’une personne afin qu’elle apprenne à mieux se connaitre et de pouvoir se développer beaucoup plus facilement.

Très souvent mis en œuvre à titre préventif, elle contribue au bien-être général des personnes.

Le bilan psychomoteur 

On a recours à un bilan psychomoteur pour pouvoir établir le profil d’un patient et savoir si une thérapie est nécessaire pour lui. Le bilan évalue différentes capacités tel que la perception, la sensibilité et la motricité pour voir et comprendre comment elles interagissent entre elles.

Il peut aller jusqu’à 5 séances pour établir ce bilan, dans lesquels le patient va effectuer différents tests et jeux pour comprendre comment il réagit avec son environnement, avec les objets qui l’entoure mais aussi socialement.

Parmi les différents tests, on retrouve celui de l’attention et de la concentration pour voir à quel degrés le patient peut rester attentif. Les enfants par exemple peuvent être plus enclin à être touché pas certains troubles de l’attention par le fait qu’ils sont très souvent agités.

On retrouvera l’autonomie pour évaluer à quel point le patient peut réaliser des gestes du quotidien par sois même, s’il cherche des solutions ou alors recherche très rapidement de l’aide.

La communication du patient sera également analysée. Comment le patient s’exprime-t-il de manière verbale et non verbale lors qu’elle est seule mais aussi quand d’autres personnes sont présentes. 

Pour savoir comment sont pris en charge les séances de psychomotricité, vous trouverez les informations sur l’article de Libre Assurances à ce sujet.

Qu’apporte un psychomotricien et sur quoi travail-t-il

Un psychomotricien va évaluer les capacités psychomotrices de son patient et essayer de trouver l’origine des problèmes, de le rééduqué grâce à une thérapie corporelle mais aussi aider à supprimer un handicap ou retrouver un certain bien-être.

Pour les enfants

Les parents sont souvent très inquiets pour leurs enfants lorsqu’ils n’agissent pas comme les autres et le psychomotricien va accompagner et aider les aider. Il va observer l’enfant et voir comment il évolue, se déplace, interagit et joue pour essayer de déceler un potentiel trouble.

De 0 à 3 ans le travail consiste surtout à dépister les troubles du spectre autistique.

Lors de l’entrée à l’école, d’autres troubles peuvent faire leurs apparitions tel que le trouble du graphisme, la difficulté à dessiner, colorier, écrire et va travailler principalement sur les troubles de l’apprentissage. Il peut aussi intervenir sur la gestion des émotions et du trouble du comportement.

Pour les adolescents la majorité du travail consiste à apprendre à gérer leurs émotions, notamment la peur et la peur de l’échec du aux pressions de l’école et des parents. La peur d’échouer et très présente à cet âge ci.

Des troubles de l’alimentation peuvent aussi surgir et être traités.

Pour les adultes

Le psychomotricien intervient majoritairement à la suite de malheureux évènements qui bouleverse l’équilibre d’une personne et de son corps tel que les AVC, infarctus, cancer mais aussi la dépression et l’obésité.

Son rôle va être ici de reconnecter le corps et l’esprit du patient afin qu’il se sente mieux, retrouve ses capacités motrices s’il en a perdu et reprenne confiance lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.