Projets aidés

 
Les commissions professionnelles, réunies par la Maison de l'Image Basse-Normandie les 21, 22 et 23 mars 2017, ont donné un avis favorable aux projets suivants. Ils seront présentés à la Commission permanente du Conseil régional de Normandie le 22 mai 2017 :
 
Soutien à la production de court métrage
COQUELUCHE de Aurélien Peyre, produit par Gladys Glover, fiction estimée à 44' – soutien de 25 000 €
Sur la jetée où accoste la navette de Granville, claquent de très hauts talons. Laurine, 19 ans, splendide, vient rejoindre son amoureux, qui passe ses vacances en famille, comme chaque été, avec sa mère et ses cousins, sur l'île de Chausey. Laurine devient vite la proie des railleries et des convoitises.
"J'aime comme une chienne. C'est justement pour ça que j'attends d'Olivier qu'il m'aime comme un chien." Mais si ce soir Laurine et Olivier s'aiment comme des chiens, qu'en sera-t-il demain ?

MULETTE de Lara Hirzel, produit par Apaches Films, fiction estimée à 15' – soutien de 25 000 €
Eté 1606. Le jeune Clodomir est chargé de surveiller une rivière dans laquelle de ravissantes jeunes femmes pêchent des moules. Elles y recherchent des perles afin d'orner la robe de Marie de Médicis. Clodomir tombe sous le charme de l'une d'entre elle, Mulette.
 
Soutien à l'écriture de documentaire de création
LE CENACLE DES BEBES de Chantal Briet, documentaire estimé à 30' – soutien de 3 500 €
Des bébés (de 4 mois à 2 ans), des parents, et des personnes qu'on nomme les « lecteurs » entrent dans le Cénacle. Anya, Nils, Léa, Lucas, Rania, Sofiane vont vivre une de leurs premières expériences de lecture à l'écoute d'une voix inconnue qui leur parle du monde. La cérémonie peut commencer.

LA CITE POLITIQUE de Florence Gatineau-s Bex, produit par Le Collectif Louise, documentaire estimé à 52' – soutien de 3 500 €
Yassin, Haïkel, Fatou et Nassim se sont présentés aux dernières municipales, convaincus que le pouvoir politique appartient à tous. Ils vivent en banlieue parisienne, et aucun d'entre eux n'est encarté. Chacun à leur manière, ils tentent depuis plusieurs années d'investir le champ politique. Aujourd'hui, année des élections présidentielles, ils portent un regard critique sur ces années de lutte.

L'ECRIVAIN DU NORMANDIE de Aurélie Mandon, documentaire estimé à 52' – soutien de 3 500 €
Olivier Bass est écrivain. Il est aussi chef mécanicien sur un car-ferry entre Ouistreham et Portsmouth. Il a troqué l'aventure des longs cours pour un quotidien routinier sur le ferry, un espace clos et rassurant. Nostalgique, il apaise son caractère romanesque dans l'écriture. En mer, Olivier achève un manuscrit. Comme ses personnages, il s'interroge sur le cap à prendre au mitan de sa vie. A travers ce portrait, écrit comme une correspondance intime, le film interroge nos rêves d'enfant.

PAPY FAIT DU CINEMA ! de Hélène Gaudu, documentaire estimé à 60' – soutien de 3 500 €
Papy rêve de faire fortune grâce à un système mathématique permettant de gagner à coup sûr au jeu de la roulette. S'inquiétant pour mon avenir, il espère ainsi m'assurer un solide héritage : "le cinéma, à quoi ça mène ? C'est pas sérieux !". Mais à mesure que je m'amuse à le filmer, et au détour d'un voyage en Belgique qui nous conduira jusqu'au Casino de Spa, Papy se prend à un nouveau jeu : faire du cinéma. Désormais, il met toute son imagination et son expérience au service du film...

SUIS MOI ! de Camille Julie et Nicolas Glorieux, web-documentaire estimé à 90' – soutien de 3 500 €
Marnia monte sur les planches, Jihad écrit, Sabrina traverse la Haute folie, Angélique prie, Karim fait la rue, MarieCécile leur lit un conte, Amine bûche un partiel, Shamsi reprise, Kléante se fait latter à Fifa, garçons et filles se taquinent dans la galerie illuminée du centre commercial d'Hérouville Saint-Clair. C'est un webdocumentaire. A vous d'entreprendre votre voyage, de trouver votre chemin, de vivre quelque chose d'unique, le quotidien ensemble.
 
Soutien à la production de documentaire de création
GEORGES HYVERNAUD, DEUX OU TROIS CHOSES QUI COMPTENT VRAIMENT de Céline Pouillon et Christian Argentino, produit par Novanima en coproduction avec BIP TV, documentaire estimé à 60' – soutien de 25 000 €
1940, Poméranie, Oflags II-D et II-B. Georges Hyvernaud, instituteur, jeune marié, jeune père, est un prisonnier de guerre comme près de deux millions d'autres français. Il est confronté à la dureté de la captivité et l'horreur des camps. Seule l'écriture lui permet de survivre. A son retour, il devient écrivain. Ce film explore son univers.

JEAN ROUCH de Laurent Védrine et Laurent Pellé, produit par Roches Noires Productions en coproduction avec Arte, documentaire estimé à 52' – soutien de 15 000 € Cinéaste et ethnologue, Jean Rouch a construit son destin entre le Niger et la France. Cent ans après sa naissance, ce film relate le parcours d'un homme qui réinventa plusieurs fois sa vie, en racontant celles des Africains. À Niamey, autour du fleuve Niger, ses héritiers et ses amis interrogent son héritage et la persistance d'un "mystère Rouch".
 
Soutien à l'écriture de long métrage
DEVENIR CHIEN d'Angelo Caperna, produit par Macalube Films, documentaire estimée à 80' – soutien de 10 000 €
L'itinéraire d'un homme qui a choisi de disparaître à un tournant de l'Histoire (et des usages qu'en ont fait ceux qui ont cherché à l'expliquer).

DODO de Panos Koutras, produit par MPM Film, fiction estimée à 120' – soutien de 10 000 €
Un Dodo, oiseau disparu depuis plus de 300 ans, apparaît mystérieusement dans la luxueuse villa d'une famille athénienne autrefois riche. Les propriétaires sont à deux jours du mariage, salvateur, de leur fille avec un riche héritier, gage de leur salut financier. En présence du Dodo, les frontières entre raison et folie s'effondrent et la situation devient incontrôlable.

MON LÉGIONNAIRE de Rachel Lang, produit par Chevaldeuxtrois, fiction estimée à 90' – soutien de 12 000 € Axelle, 23 ans, ukrainienne, rejoint son fiancé, légionnaire au 2e Rep à Calvi, où Maxime, 27 ans, brillant SaintCyrien, a pris son premier commandement. Tous deux croiseront dans la petite île près de 145 nationalités. Dans leur pays, ils étaient riches ou pauvres, étudiants ou militaires, soudeurs ou docteurs. Désormais ils ont tous un point commun, la Légion Etrangère, leur nouvelle famille.
 
Soutien à la réécriture de long métrage
UNE HISTOIRE D'AMOUR ET DE DÉSIR de Leyla Bouzid, produit par Blue Monday Productions, fiction estimée à 90' – soutien de 12 000 € Ahmed, 19 ans, français d'origine algérienne, a grandi en banlieue parisienne. Sur les bancs de la fac, il rencontre Farah, une jeune tunisienne pleine d'énergie fraîchement débarquée de Tunis. Tout en découvrant un corpus de littérature arabe sensuelle et érotique dont il ne soupçonnait pas l'existence, Ahmed tombe très amoureux de cette fille, et bien que littéralement submergé par le désir, il va tenter d'y résister.
 
Télécharger   
 
 mentions légales